●●●●○ Rêves de guerre

rêvesdeguerreTitre paradoxal pour exprimer ses cauchemars internes, deuxième roman de François Médéline qui, avec une belle écriture expose les sentiments exacerbés lors de périodes confuses, la guerre ou l’adolescence. Il dépeint les sentiments humains les plus extrêmes et les plus noirs.
C’est une histoire de famille, une famille traumatisée par l’Histoire, où la survie passe par l’exploitation des autres, où la vengeance est latente… une famille unie mais déconstruite, où les fratries s’opposent sur fond d’événements dramatiques. « Les rêves de guerre », des histoires d’amours qui tournent mal. Un flic décide de prendre quelques congés et d’entraîner un de ses lieutenants pour enquêter sur une histoire qui l’affecte et revenir sur ce qui le trouble depuis sa jeunesse. L’enquête va le confronter rapidement à ses propres démons. Le style est précis, concis, froid comme une lame et parfois poétique quand on change de narrateur. Il faut du temps pour digérer un tel bouquin car Médéline sait travailler nos sentiments, nous plonger dans l’horreur de notre humanité, nous cracher nos absurdités et révéler notre bassesse. Un des tous meilleurs livres de 2014, en tout cas, dans mon panthéon personnel. Un livre qui laisse des traces, qui oblige à faire des pauses, tellement certains passages sont costauds et qui demande du temps avant d’en parler. Merci à Pierre Fourniaud de m’avoir fait découvrir ce magnifique ouvrage qui se passe entre Lyon et Léman, entre la guerre civile d’Espagne et la fin du siècle dernier.

François Médéline – « Les rêves de guerre » – La Manufacture des livres 2014

Ci-dessous, quelques mots de l’éditeur sur « Les rêves de guerre » :
« Entre la Suisse et les rives du lac Léman, Michel Molina, flanqué de l’inspecteur Grubin, navigue dans ses souvenirs, les relations consanguines de la petite bourgeoisie provinciale, des seconds couteaux illuminés, des gens taiseux et une gigantesque masse d’eau prisonnière des montagnes. Cette enquête criminelle va le mener au cœur de sa propre histoire, de ses ambivalences, et sur les traces de celui qui se cache derrière les lignes d’un écrivain de légende…
Manipulations, résilience, souvenirs coupables, brutalité, sexe, pouvoir, honneur : la petite histoire va percuter la grande. De Mauthausen, son bordel, aux secrets enfouis près des rives du Léman, entre enquête policière et mise en abyme, Les rêves de guerre nous questionnent sur le sens de l’écriture et sur les mécanismes qui conduisent des hommes à prendre la vie des autres. La voix singulière de François Médéline l’installe définitivement comme un auteur important du roman noir français. »

Ce contenu a été publié dans France, Roman, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>