●●○○○ La vérité sort de la bouche de l’enfant

« Tu ne te souviendras pas », traduction barbaresque (?) de « Das Kind », de Sebastian Fitzek, nous entraîne dans Berlin, ses lacs, ses grandes avenues et ses quartiers louches où de sombres trafics d’êtres humains perdurent. Tout part de rêves d’un enfant condamné, Simon, aux étranges réminiscences, celles d’un meurtrier… qui fait donc appel à un avocat. À peine saisi, celui-ci reçoit un DVD sur lequel son fils fête son dixième anniversaire alors que ce dernier est décédé à la naissance. En quelques pages, le mystère est entier et l’attente créée. Trop diront certains mais nous sommes dans un thriller psychologique où s’affrontent une drôle d’équipe menée par Simon (une infirmière, un avocat, un ex-roi du porno), le marchand (roi des trafics), un vengeur… de bons personnages plutôt bien cadrés qui vont nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Beaucoup d’actions, pas mal d’introspections, le tout sur un bon rythme et une relecture d’un Berlin pas si tranquille. Dommage que la fin soit un peu abrupte et l’ouverture sur une suite à peine esquissée.

Sebastian Fitzek – Tu ne te souviendras pas – l’Archipel 2012

Ce contenu a été publié dans Allemagne, Roman, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>