●●●●○ Il pleut sur Managua…

… et l’inspecteur Morales, ancien sandiniste devenu flic, enquête sur un meurtre. Nous sommes à Managua, au Nicaragua où les anciens révolutionnaires sont devenus bandit respectable, homme de loi véreux, femme de ménage bigote ou commissaire cynique. Les ruines du tremblement de terre de 1972 sont toujours présentes, la ville ressemble plus à une juxtaposition de bidonvilles et de gated communities avec ça et là quelques bâtiments publics et la société ressemble à la ville, avec des flics combattants des narcotrafiquants, tous anciens guerilleros. Sergio Ramirez nous expose le chaos social, familial et politique de Managua au travers du regard désabusé de Morales et de personnages tous hauts en couleur. C’est un vrai polar, une satire sociale sur fond d’histoires troubles. L’humour est permanent mais toujours noir, l’ambiance est moite comme le climat, les règlements de compte anticipent l’avancée de l’enquête, Morales patauge beaucoup aussi bien dans son travail que dans ses histoires de cœur et d’amitié.

Sergio RamirezIl pleut sur ManaguaMétailié Noir 2011

Ce contenu a été publié dans Nicaragua, Roman, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>