57 Montée de la Grande-Côte, 69001 Lyon 09.73.65.41.38 contact@unpetitnoir.fr

Liste

L’aigle des tourbières

Gérard Coquet

9,80

En stock

ISBN : 9782377221141 UGS : 9782377221141 Catégories : , , , Étiquette :

Description

Au pays de l’Aigle, la coutume ancestrale, le Kanun, fait force de loi ! Il n’y est question que de vendettas et dettes de sang… Et dans le nord de l’Albanie, entre contrebandiers, armées des Balkans et clans mafieux, le Kanun a fort à faire ! Susan s’y retrouve prise au piège avec son fils Bobby entre les absurdités du régime d’Enver Hoxha et la perte de ses illusions politiques. Des années plus tard, en Irlande, terre celtique de beauté et de mystères, Ciara McMurphy, flic de son état, coule des jours tranquilles entre affaires courantes, Guinness et feux de tourbe jusqu’à ce qu’un rapace ne vienne troubler sa quiétude… Bobby le fou, un fantôme du passé, un monstre dressé à tuer, semble de retour sur ses terres ancestrales avec l’étrange Markus Noli, émissaire d’Interpol, à ses trousses. Et dans leur sillage, une brochette de cadavres qui commencent à faire désordre… Des rochers d’Aughrus Point écrasés par les vagues aux plages étincelantes de Bunowen Bay, Ciara, pour s’extirper des griffes de ces vautours, devra très vite apprendre à danser… Parce qu’ici, comme le dit la chanson : « La folie, ça se danse ! »

Après son superbe Connemara Black – Prix du Livre Insulaire 2017 – Gérard Coquet nous entraîne dans une nouvelle épopée plutôt mouvementée. Mais avant de retrouver la belle et insolente Ciara McMurphy, plus vive que jamais sur ces terres irlandaises, un petit détour par l’Albanie s’imposait ! Et là-bas, entre coutume ancestrale et vendettas, le moins que l’on puisse dire, c’est que la vie en Albanie n’est pas un long fleuve tranquille… Et quand certains personnages peu recommandables se retrouvent en Irlande, il y a fort à parier que Ciara McMurphy va devoir mettre les bouchées doubles pour compter les cadavres qui jalonnent le paysage et tenter de ramener un peu de calme dans cette contrée belle et mystérieuse… mais un peu brutale ! Chez Coquet, « la dent est carnassière, la pensée noire, mais le cœur est ouvert attiré par la lumière chaleureuse de l’âtre où la tourbe se consume ». (Nyctalopes).


« Des plateaux quasi désertiques albanais aux landes tourbeuses d’Irlande, un splendide polar ébouriffant dans lequel folie et tradition dansent une bien macabre chorégraphie. » Quatre sans Quatre.

Informations complémentaires

Auteur(e)

Éditeur

Distributeur

Date de parution 22/09/2020