Des livres & vous

dlv-affiche-2016dlvprog-jpj-2016-09-18-6

Miribel (Ain) lance son premier salon littéraire du vendredi 30 septembre 19h au dimanche 2 octobre 18h, avec une quarantaine d’auteurs, donc une majorité d’auteurs de polar ! Un Petit Noir participe à ce salon et vous y convie sous le parrainage de Ian Manook, auteur de « Yerruldeger » et de ses suites.

#UnPetitNoir #Librairie #Polar #librairieUnPetitNoir #Miribel

En septembre, on parle de Lyon !

On parle de Lyon, de lyonnaises… et de québécois !

Jeudi 15 septembre à 19h30 – Club-lecture sur LyonUn Petit Noir Politique en terre lyonnaise
Après Capetown, Barcelone, Mexico, Berlin, Chicago, New-York, Marseille, Buenos-Aires, Bruxelles, Tokyo, Londres, l’outback australien, l’Islande, Bangkok, Glasgow, l’Afrique occidentale, Milan, l’Inde, Copenhague, Istanbul, Moscou, Tel-Aviv… en gros, plusieurs révolutions, nous abordons un territoire très exotique : Lyon ! avec au programme vos ressentis sur les ouvrages suivants :
« Farel« , « Tortuga’s Bank » de André Blanc, « La politique du tumulte » de François Médeline, « Tunnel » de Éric Courtial, « La ligne de sang » de DOA et « Éthique en toc » de Didier Daeninckx, dans la série du Poulpe.
Cette liste est constitué de livres plutôt politiques. Une deuxième partie lyonnaise aura lieu plus tard…

Mardi 20 septembre à 19h30 – Polars du Québec
L’association 813 vous invite à découvrir les polars québécois. Nous parlerons des œuvres de Jean-François Leblanc, Patrick Sénécal, Joël Champetier, Luc Baranger, Benoît Dutrizac, Laurent Chabin, François Landry, Martin Michaud

SOL

Mise en page 1

PopFiciton
Jeudi 29 septembre à 19h30 – Rencontre – dédicaces
Gaëlle PERRIN-GUILLET, Anne-Céline DARTEVEL, Cloé MEDHI

3 auteurs lyonnaises, romancières et novelliste, 3 univers différents, 3 très belles écritures et 3 regards acérés sur notre société… une belle soirée en perspective autour de 3 livres à découvrir absolument.

Rencontres d’auteurs les 23 et 24 juin, M.Miranda, S.Gendron

La librairie Un Petit Noir reçoit successivement deux auteurs, Miguel Miranda et Sébastien Gendron.

UnPetitNoir_MMirandaLe jeudi 23 juin, 19h30, Miguel Miranda, en compagnie de l’un de ses traducteurs, Pierre-Michel Pranville, viendra nous parler de « La disparition du cœur des symboles » paru chez Aube Noire, où l’on retrouve son personnage fétiche, “le plus grand détective du monde” Mário França qui, pour une fois va quitter Porto pour nous emmener de Saint-Jacques de Compostelle à Montevideo, un excellent roman dont vous pouvez lire une chronique ici.

SebGendronSébastien Gendron arrivera le lendemain, vendredi 24 juin à 19h30, pour la suite des aventures de Dick Lapelouse, le tueur à gages low-cost, déjà vu dans « Le tri sélectif des ordures« . « La revalorisation des déchets » est un polar déjanté comme les précédents, qui permet d’entraîner nos zygomatiques tout en amenant une réflexion sur le monde bien pourri qui est le notre. Je vous laisse apprécier la chronique d' »encore du noir » à ce sujet. Un auteur qui devrait nous arracher quelques rires avec une certaine facilité lors d’un échange que nous espérons bien barré !

Un Petit Noir aux Quais du Polar 1er au 3 avril

La librairie Un Petit Noir sera présente à l’Atrium de l’Hôtel de Ville (entrez dans la petite cour de l’Hôtel de Ville après avoir présenter patte blanche à l’officier de la guérite, marchez, montez les quelques marches, traversez la grande cour et entrez dans l’Atrium que vous traversez… ouf, vous y êtes !).

Les auteurs présents sur mon stand seront André BLANC, Gaëlle PERRIN, Éric COURTIAL, Jacques MORIZE, Sandra MARTINEAU, Sébastien FRITSCH et l’extraordinaire Gérard COQUET.

Les petits éditeurs (petits par la taille mais grands pour dénicher les talents) seront bien représentés et vous permettront de découvrir des bijoux de livres.

AfficheQDP

En mars, les auteurs se pressent au Petit Noir

Retenez les dates suivantes en attendant Quais du Polar :

Jeudi 17 mars 19h30

Olivier BARDE-CABUÇON et Gérard COQUET, tous deux invités aux Quais du Polar seront à la librairie pour soit nous entretenir « …avec le Diable » avec un commissaire aux morts étranges, soit nous parler des « Fantômes de la Combe » et des « Mémoires de Mathilde« .
Un Petit Noir - Barde-Cabuçon - Coquet2

Lundi 21 mars 19h30

Les amis des littératures policières nous amènent à la librairie l’immense Claude MESPLÈDE pour nous narrer l’épopée de la Série Noire à l’occasion de ses 70 ans ! Un événement à ne pas manquer. Notons que Claude MESPLÈDE, inventeur du « Dictionnaire des littératures policières« , auteur de « Voyages au bout de la Noire », « Les années Série Noire », « Les auteurs de la Série Noire »… est le président du jury de Quais du Polar.
UnPetitNoir -ClaudeMesplède2

Vendredi 1er avril 20h-22h

Causerie sur le polar africain, en compagnie des Amis des littératures policières, de la Noir’Rôde et de… Janis Otsiemi, invité des Quais du Polar !
UnPetitNoir_Janis Otsiemi

Présentation de 2 ouvrages sur la prison le jeudi 28 janvier

Parce que les combats des prisonniers d’hier permettent de comprendre les mobilisations et les revendications actuelles, Soirée discussion autour de 2 ouvrages anticarcéraux le jeudi 28 janvier à partir de 19h30.

A ceux qui se croient libres
un livre de Nadia Ménenger

couvCe recueil de lettres et de témoignages retrace une vie passée principalement derrière des barreaux… Né en 1955, Thierry Chatbi a connu la maison de correction dès l’enfance, puis dans des centres pour jeunes détenus pendant son adolescence. Par la suite, il a été enfermé dans des maisons d’arrêt avant d’aller pourrir dans des centrales de haute sécurité. Sa singularité, c’était sa lucidité ; il savait ce monde gouverné par et pour les nantis et ne voulait pas trimer pour quelques miettes. Très jeune, il a opté pour l’illégalité, au risque d’être enfermé.
Thierry Chatbi a payé ce choix au prix fort : plus de 25 ans de prison. Son refus de se faire exploiter s’est mué en refus de se soumettre à l’administration pénitentiaire. Il a pris une part active aux mouvements de prisonniers des années 1980. Son engagement l’a conduit à passer plus de treize ans dans les quartiers d’isolement, dont il n’a cessé de dénoncer l’existence.
Thierry Chatbi avait une haute idée de la liberté. À tel point qu’après son ultime sortie de prison, il s’est suicidé en 2006, préférant la mort au renoncement.
On trouvera dans cet ouvrage des textes de Thierry Chatbi adressés à des journaux et à des émissions de radio, ainsi qu’une correspondance avec sa professeur de français. On y trouvera aussi des interviews de quelques-uns de ses amis sur les combats de Thierry Chatbi. Ces textes ont été rassemblés, choisis et organisés par Nadia Menenger, proche amie de Chatbi et animatrice d’émissions de radio consacrées aux problèmes carcéraux.

couverture et dosBeau comme une prison qui brûle
un livre de Kyou

Le 16 avril 1988, la prison d’Ensisheim flambait. La presse et la justice ne voulurent voir dans cette révolte spectaculaire qu’une explosion parmi d’autres qui valut à cinq détenus quatre ans de prison supplémentaires. Cette mutinerie est pourtant restée ancrée dans la mémoire carcérale. Jamais, depuis les grandes révoltes de 1974, un établissement pénitentiaire n’avait été détruit avec tant de ferveur. Jamais les initiateurs d’une mutinerie n’avaient revendiqué leurs actes avec autant de constance et de dignité. Rarement l’institution pénitentiaire elle-même n’avait été à ce point remise en cause.
Pour la première fois, l’un des principaux acteurs de la révolte d’Ensisheim en raconte la genèse, le déclenchement et l’embrasement. « Beau comme une prison qui brûle » constitue un témoignage authentique, précis et plein d’humour. Près de trente ans après les faits, il résonne comme une ode à la révolte et à la liberté et rappelle que certains incendies ne s’éteignent jamais.