Les éditions de l’Aube à l’honneur en mars

Photo Catherine Bessonart N&B2En mars, une douzaine d’auteurs à la librairie ! Deux d’entre eux seront présents début mars avant qu’une dizaine d’autres participe à la remise du prix Dora-Suarez dont nous parlerons plus tard

Dès le jeudi 2 mars, à 19h30, au cours d’un club-lecture spécifiquement consacré au Paris de Catherine Bessonart, cette dernière nous fera le plaisir de sa présence et nous permettra ainsi d’échanger sur des livres que certain-e-s d’entre nous auront lus. Nous retrouverons le commissaire Chrétien Bompard dans « Une valse pour rien » qui après avoir exploré différents rituels de meurtres en série dans « Et si Notre-Dame la nuit… «  et « La palette de l’ange », découvre quelques questions toujours d’actualité comme le respect de l’autre ou le droit à mourir. Un commissaire qui prend de plus en plus d’ampleur et un vrai bonheur de le suivre !
« Et si Notre-Dame la nuit… » a reçu le Prix « Polar » du Meilleur Roman francophone de Cognac en 2013.

1440-Tiab-Le désert ou la mer-couv Tiab-Gymnopédie pour une disparue
Le jeudi 9 mars, à 19h30, c’est un autre commissaire qui débarque ! Ahmed Tiab nous amène Kémal Fadil qui d’Oran à Marseille ne cesse de traverser la Méditerranée et surtout de nous narrer la question humaine au travers des fortes perturbations qui affectent aussi bien les sociétés algérienne que française. « Le Français de Roseville », « Le désert ou la mer » et « Gymnopédie d’une disparue » impliquent le lecteur, le permettent de réfléchir et surtout de puiser dans ses émotions.
C’est un pur plaisir de lire les romans d’Ahmed Tiab et un vrai bonheur de le recevoir.

Événements de février

Un auteur, un débat en février à la librairie :

UnPetitNoir_NBNils Barrellon nous propose de venir le retrouver le jeudi 16 février à 19h30 pour nous parler de « La lettre et le peigne » dont le sujet traite de l’histoire allemande de 1945 à nos jours et des groupuscules néonazis au travers de l’histoire d’une famille dont le jeune fils fait l’enjeu, à son corps défendant, d’une quête…

« C’est à Berlin en 1945 que commence cette saga qui va nous entraîner sur trois générations… La fin de la guerre est proche, c’est le chaos et tout le monde cherche à s’échapper de cet enfer… Anna Schmidt fuit également, en emportant ses douleurs et ses secrets dans cette Allemagne de l’Est où de nombreuses familles devront bientôt affronter d’autres déchirements et d’autres drames… Bien des années plus tard, Jacob, le petit-fils d’Anna, vit à Francfort, il est guitariste, passe ses nuits dans les clubs et est très amoureux de sa petite amie… Une lettre mystérieuse, un vol incompréhensible au musée d’Histoire de Berlin, une agression sauvage… Et tout bascule sans qu’en apparence, personne ne comprenne rien ! Tout le talent de Nils Barrellon est là, nous embarquer – de Berlin à Rennes, de Francfort à Paris – sans que l’on puisse reprendre notre souffle… Des personnages attachants, des rebondissements mouvementés, une intrigue pointue et très inattendue… Et on se dit, en refermant cet incroyable roman, qu’on a pris beaucoup de plaisir à voyager avec lui ! »

« 813 », les amis des littératures policières nous convie à participer au débat sur « Polar & science-fiction » le jeudi 23 février à 19h30. Nous parlerons des auteurs qui passent d’un genre à l’autre avec facilité, de l’anticipation dans le polar…

Jeudi 15 décembre à 19h30 – Rencontre, lecture et dédicace avec GRÉGO PLUYM

unpetitnoir_demelerlanuitGrégo Pluym est un auteur dramatique qui, au travers d’une pièce de théâtre, « Démêler la nuit » revient sur l’histoire improbable et vraie de Bernd Jürgen Brandes qui a répondu à une petite annonce ainsi libellée « Homme cherche homme jeune, bien bâti pour être abattu puis mangé. »
Il nous lira quelques extraits de son texte, lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, nous parlera de son plaisir d’écrire et de lire des romans… forcément très noirs.

qdp_fond-blanc-noirInscription par téléphone ou mail ouvert à tou-te-s, entrée libre

Jeudi 24 novembre à 19h30 – Rencontre, projection et dédicace avec WALID NAZIM

lesaretesdepoissonWalid Nazim explore depuis une dizaine d’années la plus grande structure souterraine existante au monde « les Arêtes de poisson »… et celle-ci se trouve sous nos pieds. Ce patrimoine, bien que gigantesque et incroyable reste méconnu et pour l’instant non mis en valeur. Différentes hypothèses ont été suggérées quant à son édification et au pourquoi de celle-ci. Walid Nazim prend le temps dans l’ouvrage « l’énigme des arêtes de poisson » d’exposer une théorie réaliste mais controversée. Son ouvrage a eu le mérite que des archéologues, des historiens et d’autres savants se repose la question de cette énigme et a permis à beaucoup de croix-roussiens de découvrir ce patrimoine sur lequel nous vivons.
Depuis, Walid Nazim a produit un film sur « les arêtes de poisson » et se propose de nous en projeter quelques extraits tout en nous contant sa théorie.

Inscription par téléphone ou mail ouvert à tou-te-s, entrée libre

Jeudi 17 novembre à 19h30 – Rencontre avec DELPHINE VALENTIN et NELLY GUICHERD

vsDeux romans portègnes, autrement dit de Buenos-Aires, « Viande sèche » et « Entre hommes », deux auteurs portègnes, Martin Malharro et German Maggiori, deux ambiances où le machisme prend le pas sur le masculin… et deux traductrices, Delphine Valentin et Nelly Guicherd pour une même maison d’édition, la Dernière Goutte, qui viendront nous parler de leur travail et des œuvres qu’elles ont traduites avec talent.
eh« Je vais arrêter la came, c’est décidé. Je vais arrêter les drogues pour toujours. Tout ce qui m’arrive, je dis bien tout, c’est à cause de ces putains de drogues. Parce que si j’avais pas été drogué, je serai jamais allé à l’hôtel avec cette merdeuse. Bon, il faut reconnaître que la nana était un vrai canon, elle avait de superbes yeux verts, une petite gueule d’ange gardien, des nichons énormes et un petit cul rebondi qui était une véritable œuvre d’art. Aucun type avec un peu de sang dans les veines n’aurait été capable de résister à une telle bombe, mais aucun type avec un gramme de cervelle ne l’aurait emmenée à l’hôtel.» in « Entre Hommes » de German Maggiori.

qdp_fond-blanc-noirInscription par téléphone ou mail ouvert à tou-te-s, entrée libre

Des livres & vous

dlv-affiche-2016dlvprog-jpj-2016-09-18-6

Miribel (Ain) lance son premier salon littéraire du vendredi 30 septembre 19h au dimanche 2 octobre 18h, avec une quarantaine d’auteurs, donc une majorité d’auteurs de polar ! Un Petit Noir participe à ce salon et vous y convie sous le parrainage de Ian Manook, auteur de « Yerruldeger » et de ses suites.

#UnPetitNoir #Librairie #Polar #librairieUnPetitNoir #Miribel

En septembre, on parle de Lyon !

On parle de Lyon, de lyonnaises… et de québécois !

Jeudi 15 septembre à 19h30 – Club-lecture sur LyonUn Petit Noir Politique en terre lyonnaise
Après Capetown, Barcelone, Mexico, Berlin, Chicago, New-York, Marseille, Buenos-Aires, Bruxelles, Tokyo, Londres, l’outback australien, l’Islande, Bangkok, Glasgow, l’Afrique occidentale, Milan, l’Inde, Copenhague, Istanbul, Moscou, Tel-Aviv… en gros, plusieurs révolutions, nous abordons un territoire très exotique : Lyon ! avec au programme vos ressentis sur les ouvrages suivants :
« Farel« , « Tortuga’s Bank » de André Blanc, « La politique du tumulte » de François Médeline, « Tunnel » de Éric Courtial, « La ligne de sang » de DOA et « Éthique en toc » de Didier Daeninckx, dans la série du Poulpe.
Cette liste est constitué de livres plutôt politiques. Une deuxième partie lyonnaise aura lieu plus tard…

Mardi 20 septembre à 19h30 – Polars du Québec
L’association 813 vous invite à découvrir les polars québécois. Nous parlerons des œuvres de Jean-François Leblanc, Patrick Sénécal, Joël Champetier, Luc Baranger, Benoît Dutrizac, Laurent Chabin, François Landry, Martin Michaud

SOL

Mise en page 1

PopFiciton
Jeudi 29 septembre à 19h30 – Rencontre – dédicaces
Gaëlle PERRIN-GUILLET, Anne-Céline DARTEVEL, Cloé MEDHI

3 auteurs lyonnaises, romancières et novelliste, 3 univers différents, 3 très belles écritures et 3 regards acérés sur notre société… une belle soirée en perspective autour de 3 livres à découvrir absolument.

Rencontres d’auteurs les 23 et 24 juin, M.Miranda, S.Gendron

La librairie Un Petit Noir reçoit successivement deux auteurs, Miguel Miranda et Sébastien Gendron.

UnPetitNoir_MMirandaLe jeudi 23 juin, 19h30, Miguel Miranda, en compagnie de l’un de ses traducteurs, Pierre-Michel Pranville, viendra nous parler de « La disparition du cœur des symboles » paru chez Aube Noire, où l’on retrouve son personnage fétiche, “le plus grand détective du monde” Mário França qui, pour une fois va quitter Porto pour nous emmener de Saint-Jacques de Compostelle à Montevideo, un excellent roman dont vous pouvez lire une chronique ici.

SebGendronSébastien Gendron arrivera le lendemain, vendredi 24 juin à 19h30, pour la suite des aventures de Dick Lapelouse, le tueur à gages low-cost, déjà vu dans « Le tri sélectif des ordures« . « La revalorisation des déchets » est un polar déjanté comme les précédents, qui permet d’entraîner nos zygomatiques tout en amenant une réflexion sur le monde bien pourri qui est le notre. Je vous laisse apprécier la chronique d' »encore du noir » à ce sujet. Un auteur qui devrait nous arracher quelques rires avec une certaine facilité lors d’un échange que nous espérons bien barré !

Un Petit Noir aux Quais du Polar 1er au 3 avril

La librairie Un Petit Noir sera présente à l’Atrium de l’Hôtel de Ville (entrez dans la petite cour de l’Hôtel de Ville après avoir présenter patte blanche à l’officier de la guérite, marchez, montez les quelques marches, traversez la grande cour et entrez dans l’Atrium que vous traversez… ouf, vous y êtes !).

Les auteurs présents sur mon stand seront André BLANC, Gaëlle PERRIN, Éric COURTIAL, Jacques MORIZE, Sandra MARTINEAU, Sébastien FRITSCH et l’extraordinaire Gérard COQUET.

Les petits éditeurs (petits par la taille mais grands pour dénicher les talents) seront bien représentés et vous permettront de découvrir des bijoux de livres.

AfficheQDP