Un Petit Noir aux Quais du Polar 1er au 3 avril

La librairie Un Petit Noir sera présente à l’Atrium de l’Hôtel de Ville (entrez dans la petite cour de l’Hôtel de Ville après avoir présenter patte blanche à l’officier de la guérite, marchez, montez les quelques marches, traversez la grande cour et entrez dans l’Atrium que vous traversez… ouf, vous y êtes !).

Les auteurs présents sur mon stand seront André BLANC, Gaëlle PERRIN, Éric COURTIAL, Jacques MORIZE, Sandra MARTINEAU, Sébastien FRITSCH et l’extraordinaire Gérard COQUET.

Les petits éditeurs (petits par la taille mais grands pour dénicher les talents) seront bien représentés et vous permettront de découvrir des bijoux de livres.

AfficheQDP

En mars, les auteurs se pressent au Petit Noir

Retenez les dates suivantes en attendant Quais du Polar :

Jeudi 17 mars 19h30

Olivier BARDE-CABUÇON et Gérard COQUET, tous deux invités aux Quais du Polar seront à la librairie pour soit nous entretenir « …avec le Diable » avec un commissaire aux morts étranges, soit nous parler des « Fantômes de la Combe » et des « Mémoires de Mathilde« .
Un Petit Noir - Barde-Cabuçon - Coquet2

Lundi 21 mars 19h30

Les amis des littératures policières nous amènent à la librairie l’immense Claude MESPLÈDE pour nous narrer l’épopée de la Série Noire à l’occasion de ses 70 ans ! Un événement à ne pas manquer. Notons que Claude MESPLÈDE, inventeur du « Dictionnaire des littératures policières« , auteur de « Voyages au bout de la Noire », « Les années Série Noire », « Les auteurs de la Série Noire »… est le président du jury de Quais du Polar.
UnPetitNoir -ClaudeMesplède2

Vendredi 1er avril 20h-22h

Causerie sur le polar africain, en compagnie des Amis des littératures policières, de la Noir’Rôde et de… Janis Otsiemi, invité des Quais du Polar !
UnPetitNoir_Janis Otsiemi

Présentation de 2 ouvrages sur la prison le jeudi 28 janvier

Parce que les combats des prisonniers d’hier permettent de comprendre les mobilisations et les revendications actuelles, Soirée discussion autour de 2 ouvrages anticarcéraux le jeudi 28 janvier à partir de 19h30.

A ceux qui se croient libres
un livre de Nadia Ménenger

couvCe recueil de lettres et de témoignages retrace une vie passée principalement derrière des barreaux… Né en 1955, Thierry Chatbi a connu la maison de correction dès l’enfance, puis dans des centres pour jeunes détenus pendant son adolescence. Par la suite, il a été enfermé dans des maisons d’arrêt avant d’aller pourrir dans des centrales de haute sécurité. Sa singularité, c’était sa lucidité ; il savait ce monde gouverné par et pour les nantis et ne voulait pas trimer pour quelques miettes. Très jeune, il a opté pour l’illégalité, au risque d’être enfermé.
Thierry Chatbi a payé ce choix au prix fort : plus de 25 ans de prison. Son refus de se faire exploiter s’est mué en refus de se soumettre à l’administration pénitentiaire. Il a pris une part active aux mouvements de prisonniers des années 1980. Son engagement l’a conduit à passer plus de treize ans dans les quartiers d’isolement, dont il n’a cessé de dénoncer l’existence.
Thierry Chatbi avait une haute idée de la liberté. À tel point qu’après son ultime sortie de prison, il s’est suicidé en 2006, préférant la mort au renoncement.
On trouvera dans cet ouvrage des textes de Thierry Chatbi adressés à des journaux et à des émissions de radio, ainsi qu’une correspondance avec sa professeur de français. On y trouvera aussi des interviews de quelques-uns de ses amis sur les combats de Thierry Chatbi. Ces textes ont été rassemblés, choisis et organisés par Nadia Menenger, proche amie de Chatbi et animatrice d’émissions de radio consacrées aux problèmes carcéraux.

couverture et dosBeau comme une prison qui brûle
un livre de Kyou

Le 16 avril 1988, la prison d’Ensisheim flambait. La presse et la justice ne voulurent voir dans cette révolte spectaculaire qu’une explosion parmi d’autres qui valut à cinq détenus quatre ans de prison supplémentaires. Cette mutinerie est pourtant restée ancrée dans la mémoire carcérale. Jamais, depuis les grandes révoltes de 1974, un établissement pénitentiaire n’avait été détruit avec tant de ferveur. Jamais les initiateurs d’une mutinerie n’avaient revendiqué leurs actes avec autant de constance et de dignité. Rarement l’institution pénitentiaire elle-même n’avait été à ce point remise en cause.
Pour la première fois, l’un des principaux acteurs de la révolte d’Ensisheim en raconte la genèse, le déclenchement et l’embrasement. « Beau comme une prison qui brûle » constitue un témoignage authentique, précis et plein d’humour. Près de trente ans après les faits, il résonne comme une ode à la révolte et à la liberté et rappelle que certains incendies ne s’éteignent jamais.

Pour finir l’année en douceur…

Un Petit Noir - Alain Cangina3Après nous avoir conté la « Liberté » et « les Voyages en Absurdie », Alain Cangina revêt de nouveaux atours pour nous présenter « La petite musique des contes érotiques » jeudi 3 décembre à 19h30.

Il est nécessaire de réserver sa place, l’immense salle de spectacles de la librairie Un Petit Noir ne pouvant accueillir plus de 30 personnes.

Pour toute réservation :
Un Petit Noir
Librairie-Café-Polar

57 montée de la Grande-Côte 69001 LYON
Tél. 09.73.65.41.38
mail : contact[at]unpetitnoir.fr
www.unpetitnoir.fr
www.facebook.com/Un Petit Noir

Un Petit Noir à Chessy !

Dans le cadre du festival Sang d’Encre de Vienne, la médiathèque de Chessy et Châtillon convie des auteurs, les organisateurs du festival et un libraire pour parler polars et romans noirs…
Avec les lecteurs de la médiathèque et les passionnés venus des environs, discussions et débats pendant la soirée, venez nombreux !
Mediatheque Chessy - affiche soiree polar
Médiathèque Chessy Dessaint_Roux

Tunnel

UnPetitNoir_TunnelÉric Courtial présente jeudi 24 septembre à la librairie Un Petit Noir, à partir de 19h30, son premier ouvrage « Tunnel » paru aux éditions du Caïman… dont voici le 1er chapitre.

Ce roman détaille chronologiquement un formidable braquage avec les réactions de l’ensemble des personnes impliquées (braqueurs, flics, otages…) et met en avant une situation à laquelle chacun-e des lyonnais-es peut un jour se trouver confronter pour peu que la traversée de la Croix-Rousse ne se fasse pas… au grand jour !

Venez nombreux, jeudi, accompagner ce jeune auteur.